Sophie Taeuber Arp

Sophie Taeuber Arp fait ses études à l’école des Arts et métiers en Suisse, son pays natal, avant de continuer en Allemagne dans une école d’arts appliqués. La richesse de sa formation explique la multiplicité de ses talents : peinture, tissage, sculpture, design et danse.

Le Cabaret Voltaire de Zurich lui offre la possibilité de participer à la fois à la chorégraphie d’un spectacle, aux costumes et même de danser. Taueber voyage beaucoup ; en 1922, elle épouse Jean Arp, un collaborateur. Le couple travaille dans leur maison-atelier de Clamart, ce havre de paix décoré par Taueber devient un lieu de rencontres pour les artistes.

Ses compositions verticales-horizontales font d’elle une pionnière de l’abstraction ; elle se lance ensuite dans l’aventure Dada réalisant des marionnettes, des toiles à l’huile ou des peintures à la gouache, des œuvres en textile et des sculptures. Elle explorera les « compositions figuratives géométriques ».

La ville de Strasbourg commande à Taueber,  Arp et son frère la restauration et la décoration d’un bâtiment. En 1937, l’exposition des « Constructivistes » de Bâle rend sa notoriété internationale ; Taueber est la co-fondatrice d’une revue d’art contemporain internationale.

Elle décède à Zurich; la maison-atelier de Clamart a été transformée en fondation Jean Arp qui gère les œuvres du couple.

Quelques œuvres

Gae Aulenti

Gae Aulenti est née en 1927, près d’Udine (Vénétie) ; elle obtient son diplôme d’architecte en 1953. Dans les années 60, elle assiste l’architecte et professeur Giuseppe Samona à Venise, puis Ernesto Nathan Rogers à Milan. Elle exerce ensuite les métiers d’architecte et d’urbaniste en participant à d’innombrables projets de restructuration et d’aménagement -places, gares, musées, palais et villas- en Italie, en France, au Japon, à San Francisco et à Jérusalem.

Aulenti débute en s’opposant au rationalisme et à la recherche du passé qui dominent l’idéologie de l’époque ; dans sa conception, le moderne doit tisser un lien étroit avec le milieu urbain existant. Dans les années 70, elle se tourne vers le design et ses créations la rendent célèbre dans le monde entier. Elle donne également des conférences au Japon, en Amérique latine et aux États-Unis. Aulenti occupe le poste de correspondante de l’académie San Luca de Rome et est élue présidente de l’académie des Beaux-Arts de Brera à Milan, ainsi que vice-présidente de la Société des Designers italiens. Les grands honneurs lui sont rendus, en 1995, avec la remise de la Grande Croix du mérite de la République italienne, puis, en 2007, lorsque la France la fait chevalier de la Légion d’honneur.

Gae Aulenti est née en 1927, près d’Udine (Vénétie) ; elle obtient son diplôme d’architecte en 1953. Dans les années 60, elle assiste l’architecte et professeur Giuseppe Samona à Venise, puis Ernesto Nathan Rogers à Milan. Elle exerce ensuite les métiers d’architecte et d’urbaniste en participant à d’innombrables projets de restructuration et d’aménagement -places, gares, musées, palais et villas- en Italie, en France, au Japon, à San Francisco et à Jérusalem.

Aulenti débute en s’opposant au rationalisme et à la recherche du passé qui dominent l’idéologie de l’époque ; dans sa conception, le moderne doit tisser un lien étroit avec le milieu urbain existant. Dans les années 70, elle se tourne vers le design et ses créations la rendent célèbre dans le monde entier. Elle donne également des conférences au Japon, en Amérique latine et aux États-Unis. Aulenti occupe le poste de correspondante de l’académie San Luca de Rome et est élue présidente de l’académie des Beaux-Arts de Brera à Milan, ainsi que vice-présidente de la Société des Designers italiens. Les grands honneurs lui sont rendus, en 1995, avec la remise de la Grande Croix du mérite de la République italienne, puis, en 2007, lorsque la France la fait chevalier de la Légion d’honneur.

Quelques oeuvres
Actualités

Événements HF
Consultez ici les événements HF. Ce texte est modifiable par vos soins. Il est une présentation de ce que l'utilisateur trouvera sur cette page