Louise Breslau

1856 - 1927


D’origine allemande, Louise Breslau passe son enfance en Suisse dans une famille aisée. Souvent en convalescence pour soigner son asthme, elle se découvre des talents artistiques et prend des cours de dessin. Madeleine Zillhardt, sa compagne, sa collaboratrice et parfois son modèle, partagera sa vie pendant 40 ans.
Breslau se rend à Paris pour étudier à l’Académie Julian où elle se fait vite remarquer. Elle fréquente Degas et un cercle d’écrivains, dont Anatole France, qui l’encouragent. Elle expose au Salon et obtient un grand succès : on lui décerne des médailles, dont une d’or, et elle est décorée de la Légion d’honneur en 1901.
Breslau, qui possède son propre atelier, se consacre essentiellement aux portraits – les commandes ne manquent pas – et aux scènes d’intérieur (huile, pastel, dessin, détrempe). Ses admirateurs apprécient son style raffiné et son habileté à exprimer la psychologie des personnes; la presse loue son talent. La peintre s’éteint en 1927 à Neuilly/Seine. Le Musée d’arts graphiques de Dijon lui consacre une rétrospective en 2005-2006. Breslau repose à Baden, en Suisse.

Quelques œuvres